En ce moment

Titre

Artiste

Background

L’Union Africaine veut faire de Philemon Yang  le prochain président de l’Assemblée générale de l’ONU

Écrit par sur 15 février 2024

BALAFON MUSIC AWARDS 2022 C'EST LANCÉ ! CLIQUEZ POUR VOTER !!!




Philemon Yang

Le candidat présenté par le Cameroun a été adoubé le 14 Février 2024 à Addis-Abeba. Il devrait profiter du fait que ce sera au tour de l’Afrique de diriger le parlement mondial.  

 

Le Cameroun pourrait diriger la prochaine assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies (ONU) qui démarre en Septembre 2024 À New York. Son candidat, l’ancien premier ministre Philemon Yang, a été adoubé par l’Union Africaine le 14 Février 2024 à Addis-Abeba .  « On sait qu’après cet adoubement, le reste sera des formalités c’est-à-dire l’adoption de la décision par le Conseil exécutif de l’UA et par la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de l’UA. Puis, l’élection elle-même à New York, entre mars et juin 2024, devrait être aussi une formalité, le poste revenant à l’Afrique cette année pour succéder au Trinidadien actuellement en poste », explique une source diplomatique contactée par le site Internet  stopblablacam.com

Le soutien du continent à Yang hier n’a fait que confirmer celui qu’il avait reçu de sa sous-région.  Il y a 7 mois,  c’est la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC), réunie à Libreville (Gabon) qui plébiscitait la candidature camerounaise. En cas d’élection, Philemon Yang sera le deuxième ressortissant d’Afrique centrale à diriger cette sorte de parlement mondial (composé de 193 membres)  après le Gabonais Jean Ping en 2005.

Dans le cadre de son travail, le président de l’AG de l’ONU  fixe les thèmes des débats, préside les sessions, facilite les négociations sur les grands enjeux planétaires et les résolutions onusiennes. Il joue également un rôle clé dans la visibilité et l’orientation stratégique de l’ONU. Il doit gérer les crises mondiales, les problèmes environnementaux comme le réchauffement climatique ou la menace nucléaire. Il prononce les discours d’ouverture et de clôture de chaque séance plénière, diriger les discussions, assure l’application du règlement, distribue la parole. Le président peut également émettre des recommandations à l’Assemblée sur l’ordre du jour. Il détient en outre le pouvoir de limiter le temps de parole et le nombre d’interventions des représentants, de même qu’il peut ajourner la séance.

 

 

 

 


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *