En ce moment

Titre

Artiste

Background

Vidéos choquantes à Dubaï, les langues se délient

Écrit par sur 9 mai 2022

Scandale sexuel et atteinte aux bonnes mœurs à Dubaï. L’affaire continue de faire grand public et l’opinion s’en trouve choquée. Nous avons baladé notre micro dans la capitale économique et nombreux sont ceux qui essayent de comprendre ce qu’ils qualifient d’horreur.

 

Les camerounais sont choquées, indignées, après les révélations du scandale sexuel de Dubaï, où des vidéos montrant des jeunes filles sur les réseaux sociaux qui consomment de la matière fécale font le tour. Des images qui ont stupéfait plus d’un. Ceux rencontrés essaient de trouver une raison. Marthe la cinquantaine s’offusque en ces termes: » Ce qui justifie le comportement des filles à Dubaï, c’est d’abord la paresse. Les filles sont devenues paresseuses. La vie facile. Elles ne veulent pas endurer pour gagner de l’argent. Donc le gain facile, elles veulent vite gagner l’argent, le gain immédiat. Dès qu’elle finit de coucher avec le chien on lui donne de l’argent. Dès qu’elle finit d’avaler les excréments on lui donne de l’argent« .

L’amour du gain facile. Vite gagner et bien, sans passer par l’endurance du dur labeur. D’autres estiment que la cause se trouve sur l’avènement des réseaux sociaux. « Les réseaux sociaux vulgarisent tout et surtout les pratiques peu orthodoxes. La jeunesse d’aujourd’hui est beaucoup attirée par la facilité. Parce qu’on veut faire des jobs ou un travail qui nous rendent millionnaires ou milliardaires en moins de 6 mois, en moins d’un an. Alors que les choses ne peuvent pas se passer comme ça, ce n’est pas un miracle« . Va conclure Eliane.

Une attitude condamnée avec la dernière énergie par certains parents qui peinent à trouver les maux face à ce qu’ils qualifient de pitoyables comme Jeanne: « La situation est déplorable, elle est pitoyable. Je ne sais pas ce qu’il faut faire pour sensibiliser les filles. » Près d’elle Gisèle va émettre un avis mitigé sur le scandale actuel:  » Le fait que ça ait juste éclaté au grand jour et qu’on appelle ça phénomène Dubaï, pour moi c’est une erreur. Parce que c’est quelque chose qui a lieu depuis. C’est une sorte de déviances sexuelles et de pratiques vicieuses qui sévissent depuis mais qui à cause d’un boom médiatique on a l’impression que ça vient d’arriver. En fait c’est quelque chose qui se passe depuis. »

Un phénomène vieux comme le monde qui demeure tout de même indécent aux yeux du monde.

 

Reportage Radio Charles Douglas Ndemba


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *