En ce moment

Titre

Artiste

Background

Verdict : La Chambre de Conciliation et d’Arbitrage (CCA) suspend le staff nommé par la FECAFOOT, Samuel Eto’o en colère !

Écrit par sur 21 mai 2024




Suite à la plainte d’un collectif de clubs professionnels et amateurs qui jugent illégale la nomination des membres de la structure d’encadrement des Lions Indomptables senior effectuée le 8 Mai 2024 par la FECAFOOT, la plus importante juridiction sportive du Cameroun a décidé ce 21 Mai 2024 d’en suspendre les effets  en attendant un examen au fond. La Fédération a réagi en dénonçant une « instrumentalisation » de la CCA.  

Ce 21 Mai 2024, la Chambre de Conciliation et d‘Arbitrage (CCA) du Comité National Olympique et Sportif du Cameroun (CNOSC) a rendu un verdict provisoire dans l’affaire qui oppose la Fédération Camerounaise de football (FECAFOOT) à FC 2000X Mimboman et consorts. Il s’agit ici de clubs de football amateur et d’autres appartenant à la Ligue de Football professionnel du Cameroun (LFPC).

La plus importante juridiction sportive du Cameroun a donné raison à l’adversaire de la fédération en suspendant les effets de  la nomination des membres de la structure d’encadrement des Lions Indomptables senior effectuée le 8 Mai 2024 par la FECAFOOT. Elle va reprendre l’examen du dossier dans le fond incessamment. Dans un communiqué publié en fin d’après-midi, le secrétaire général de la FECAFOOT  Blaise Djounang « prend acte » du verdict et indique qu’il a comme conséquence immédiate « la suspension avec effet immédiat du staff des Lions Indomptables avec à sa tête Monsieur Marc Brys, entraîneur-sélectionneur ».

L’association n’exclut pas de « transmettre à la FIFA ces décisions qui constituent un frein au processus de préparation des prochains rendez-vous sportifs ». Le signataire du communiqué fait également savoir que « le comité d’urgence va se réunir sans délai pour donner une suite appropriée à ces actes ».

Une autre correspondance de la FECAFOOT, signée cette fois-ci  de son président. Elle est adressée au président du Comité National Olympique et Sportif du Cameroun. Samuel Eo’o Fils y dénonce une « instrumentalisation » de sa Chambre de Conciliation et d’Arbitrage  dans l’affaire FECAFOOT contre FC 2000X Mimboman et Consorts.  L’ancienne star du football mondial critique des « décisions bafouant toutes les règles procédurales de droit en la matière ».   Le bras de fer entre le ministère des sports et de l’éducation physique et l’instance qui gère le football au Cameroun est loin de connaître son épilogue.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *