En ce moment

Titre

Artiste

Background

  • Non classé

Scandale sexuel à la Fecakarate: le MINSEP veut soigner son image

Écrit par sur 20 juillet 2020

En eaux troubles depuis maintenant deux semaines suites aux accusations des jeunes athlètes d’harcèlement sexuel, tentative de viols et de détournement de primes, les dirigeants de la fédération camerounaise de karaté font face depuis vendredi 17 Juillet 2020 aux enquêteurs qui mènent les auditions au ministère des sports et de l’éducation physique.

Le ministre des sports, le Professeur Narcisse Mouelle Kombi, vient de charger l’inspecteur général des services, le directeur des normes et du suivi des organisations sportives et le chef des affaires juridiques de faire toute la lumière sur cette affaire qui touche à l’éthique et à l’esprit sportif. Seulement, malgré tout ceci les concernés n’ont pas été suspendus a titre conservatoire comme le voudrait le déroulé d’une enquête objective en pareille circonstance.

Selon des indiscrétions, les dirigeants de la fédération camerounaise de karaté ont déjà commencé le remboursement de certaines primes aux athlètes notamment à la sélection 2017 où se trouvait la championne d’Afrique Stella Ongandoa (plaignante dans le procès contre les dirigeants de la fédération). La même source nous renseigne que le président de la Fédération avait déjà perçu cet argent il y a de cela 3 ans c’est a dire en 2017. Actuellement deux enquêtes sont en cours, l’enquête administrative celle instruite par le MINSEP et l’enquête judiciaire celle que mène les fins limiers de la police.

On en saura plus dans les prochaines heures.

 

Charles Douglas Ndemba


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *