En ce moment

Titre

Artiste

Background

  • Non classé

Mbanga Pongo : L’absence de route ouvre la voie à la vie chère.

Écrit par sur 21 octobre 2021

Mbanga Mpongo, quartier situé dans le 3e arrondissement de la capitale économique Douala, les populations disent être abandonnées à cause du mauvais état de la route.

Etre propriétaire d’une voiture n’est pas du tout un luxe pour les habitants du quartier Mbanga Pongo. La localité connaît une forte croissance démographique, mais son développement reste très pénible. La seule voie qui sert ici de route, est parsemée de nids de poules, de boue, de marres d’eau en saison pluvieuse ou de poussière en saison sèche. Les populations sont contraintes à user de plusieurs stratagèmes en attendant que des solutions concrètes soient trouvées. <<En saison pluvieuse, quand j’empreinte une moto, à certains endroits, je suis obligée de descendre et de marcher à pied pour éviter de tomber dans l’eau >> confie Esther, femme au foyer.

 

Mauvais état de la route et vie chère

Mais au-delà de la difficile circulation des biens et des personnes, la piètre qualité de la route à Mbanga Pongo contribue également à renforcer la cherté de la vie. Les activités tournent au ralenti, les commerçants courroucés expriment une certaine indignation. << Nous souffrons ici, car pour faire entrer un sac de haricots partant du lieu-dit borne 10, il faut débourser une somme de 2500f à 3000fcfa ; conséquences nous vendons plus cher >> se plaint papa Ndassi. Il dit avoir perdu la majorité de sa clientèle << A cause des prix, les populations préfèrent aller se ravitailler en ville>>.

Rappelons que la localité de mbanga pongo est devenue tristement célèbre dans la nuit du 4 au 5 mai 2007 lors du crash d’un Boeing 737-800 de la compagnie aérienne Kenya Airways qui assurait le vol Douala – Nairobi (Kenya).

 

Reportage radio Fon René Marquez/Sébastien Oyebe (Stg)


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *