En ce moment

Titre

Artiste

Background

Mamadou Gaye (Journaliste ivoirien) : « Si le Cameroun continue à jouer ce genre de football et avec un tel entraîneur, il risque de ne pas se qualifier pour la prochaine Coupe du Monde »

Écrit par sur 1 février 2024




Mamadou Gaye

Entretien avec un vétéran de la presse sportive africaine. Notre envoyé spécial à la CAN 2023, Charles Douglas Ndemba, est allé à a rencontre de l’Ivoirien Mamadou Gaye.  Il fut directeur des sports de la Radiotélévision publique de Côte d’Ivoire et de la RTI, puis journaliste consultant et correspondant de Fox Sports USA. Depuis 20 ans, il officie comme journaliste consultant à Super Sport une télévision d’Afrique du Sud. Dans l’interview qui suit, notre confrère analyse les prestations des équipes engagées à la 34ème Coupes d’Afrique des Nations de Football. Il salue les performances des petits poucets, déplore le relâchement des grosses équipes, coupables selon, lui de « dormir sur leurs lauriers ». Il met notamment en garde les Lions Indomptables du Cameroun et leur staff contre une éventuelle élimination de la prochaine Coupe du Monde. Lisez plutôt.

 

Laquelle des éditions de la  Coupe d’Afrique des Nations à 24 est la plus séduisante ?

Ecoutez, je dirais que j’étais en Egypte, j’étais aussi au Cameroun et en ce moment, je suis en Côte d’Ivoire. Du point de vue du jeu, je pense qu’elles sont toutes différentes. Parce qu’on voit l’évolution du football africain. On voit la passion et l’amour que le continent  a pour son football. Il faut le souligner : le continent est vraiment passionné et adore son football. Et ceci est très positif. Maintenant, au-delà de  cela, il y a des géants du continent qui ont dormi sur leurs lauriers…

Des géants aux pieds d’argile….             

Non, ils ont dormir sur leurs lauriers. Ils n’ont pas forcément des pieds d’argile. Ils veulent se baser sur leur gloire passée. Tel que l’Egypte, tel que le Cameroun ou le Ghana. Cela fait plus de 40 ans que les Black Stars sont restés à quatre titres.  Aujourd’hui, il y a des nations qui prennent le football au sérieux. Il y a de nouveaux dirigeants qui ne viennent pas pour se servir du football, mais qui viennent  pour servir le football. Je donnerai par exemple le cas de la Mauritanie qui a surpris tout le monde. Il y a aussi l’exemple des Comores que personne n’attendait. Il y a Madagascar même s’ils ne sont pas qualifiés, ils brillent de mille feux. Effectivement, il y a des pays auxquels on s’attend à chaque fois, mais qui sont toujours absents. Je mentionnerais par exemple un pays comme le Bénin qu’on ne voit plus depuis longtemps, un pays comme le Togo,   en Afrique de l’Ouest. En Afrique Centrale, je peux parler du Congo-Brazzaville qui y est toujours absent, de la Centrafrique. Pendant ce  temps, il y a d’autres qui investissent, construisent des académies qui font du sérieux. Aujourd’hui, le résultat  se voit à l’œil nu.

Peut-on conclure que le football africain est définitivement entré  dans une nouvelle ère ?

Absolument ! Lorsque vous regardez aujourd’hui les quarts de finalistes en Côte d’Ivoire, les Maghrébins qui généralement dominent ou dominaient le football africain sont tous partis. Ils sont tous dehors ! Et aujourd’hui, on a des pays qui viennent pour la première  fois sortir des grands ! On a vu la Mauritanie sortir l’Algérie. Et aussi, on a vu le Ghana plier bagages dès le premier tour. Je prévois que pour la Coupe du Monde aux Etats-Unis en 2026, on verra de nouveaux visages. Des pays qui ne se sont jamais qualifiés pour la Coupe du Monde. Ceux qui pensent qu’ils ont un droit sur la Coupe du Monde  tels que le Cameroun, Ils n’auront que leurs yeux pour pleurer si c’est ce genre de football qu’ils vont continuer à jouer avec un tel entraîneur. Je suis désolé, mais ils risquent de ne pas voir les USA ou le Canada ou le Mexique.

Cela fait plus de 30 ans que vous parcourez les stades en Afrique et même les Coupes d’Afrique des Nations. Vous êtes particulièrement déçu par la prestation du Cameroun à cette CAN ?  

Mais tout le monde est déçu. Surtout que quand il s’agit d’une CAN en Côte d’Ivoire, c’est une histoire de la belle-famille. Tout le monde  attendait. Malgré le fait qu’il y ait cette rivalité familiale entre la Côte d’ivoire et le Cameroun, les Ivoiriens au fond d’eux-mêmes auraient voulu voir le Cameroun aller le plus loin possible. Car il faut dire que les supporters, les journalistes camerounais sont vraiment spéciaux dans leur manière d’ambiancer, d’animer. Cette touche camerounaise va définitivement manquer  à cette CAN en Côte d’Ivoire.

Rentrons dans le cadre de l’Organisation de cette CAN en Côte d’Ivoire. On a enregistré  parfois des cas d’agression suite aux résultats sur le terrain. Quel est aujourd’hui le message qu’il faut envoyer aux supporters de tous les pays qui participent à la Coupe d’Afrique des Nations  parce que  ces supporters sont souvent pris à partie dans les pays où ils sont résidents ?

Ce message doit directement aller aux supporters du pays hôte. Quand on dit que c’est la CAN de l’hospitalité, la CAN de la fraternité, de l’accueil, la CAN des retrouvailles, du rassemblement de la joie et du bonheur. Je pense que, à tous les niveaux, en commençant par le pays hôte et les autres pays, l’esprit de fair-play doit prévaloir. Le football comme on dit, avant tout, c’est l’amusement. Ce n’est pas la guerre, ni l’animosité. On veut voir du beau football et que le meilleur gagne. Donc quand on entend des bruits de bottes par ci par là, dans tel camp ou dans tel autre, où on réveille même des sentiments politiques qui n’ont rien à voir avec le football. Je suis vraiment désolé. Je pense que de ce point de vue des messages doivent être lancés dans tous les 24 pays qui participent à cette CAN et même au-delà pour qu’on ne voie plus de violences, d’animosité, de jets de projectiles sur mes stades. Vraiment ce n’est pas cela le football ! Le football va nous aider à unir notre continent là où les politiciens sont en train d’échouer. Regardez cette CAN. Les barrières de visas ont été levées Toute l’Afrique peut se retrouver ici. Ce que les politiciens ne feront jamais en temps normal.

Si on vous demandait votre favori pour la victoire finale…

Je vois une finale Afrique du Sud-Nigeria et le trophée ira en Afrique du Sud.

 

 

 

 


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *