En ce moment

Titre

Artiste

Background

Lutte contre le désordre urbain à Douala : Quand les petits commerçants font de la résistance

Écrit par sur 18 décembre 2023




Un des comptoirs détruits le 15 Décembre 2023 à Ndokoti

A plusieurs endroits de  la ville de Douala, leurs kiosques, échoppes ou tables ont été détruits sans que cela les empêche de se réinstaller. Ils disent préférer le trottoir aux boutiques classiques aux loyers trop élevés.    

J’y suis, j’y reste. Malgré les coups rudes des gros bras de la mairie de la ville de Douala, les vendeurs à la sauvette s’accrochent. Radio Balafon a constaté qu’après l’opération coup de poing survenue dans la nuit du 14 au 15 décembre 2023, ces petits commerçants se sont réinstallés. Comme les déguerpis des quartiers Mboppi, Akwa, Logbaba, qui avaient vu leurs échoppes, comptoirs, boutiques et étals détruits, ils ont rapidement construit des petites tables et ont pris place sur les trottoirs ou près de la chaussée.

Là où les autorités municipales engagées dans l’opération « Douala Clean City » ne veulent plus les voir. Ils ont décidé  de poursuivre leur activité commerciale là. Là où ils se sont en quelque sorte réfugiés parce qu’incapables de payer ce qu’il faut pour occuper les confortables boutiques attenantes.   « Quand tu veux louer une boutique, on te dit 85 mille, 100 mille, 150 mille. Tu vas faire comment? Nous on va vivre Comment ?   Pouvons-nous avec nos revenus payer de tels loyers ? », interroge un jeune commerçant. Ses collègues et lui exigent la réduction du prix des loyers des boutiques.

Ecoutez le reportage de  Sébastien Oyebe et Fon René Marquez  diffusé ce 18 Décembre sur Radio Balafon


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *