En ce moment

Titre

Artiste

Background

L’harmattan perturbe les jeux universitaires

Écrit par sur 31 mai 2024




Ce vent violent venu du Sahara a occasionné d’importants dégâts sur le site de la compétition le 29 Mai 2024.

Terrible 29 Mai 2024 à Garoua. Le site qui accueille les jeux universitaires  a été fortement secoué par l’harmattan ce jour-là.Ce vent fort, très chaud venu du désert du Sahara accompagné de poussière et qui annonce des précipitations a fait de nombreux  dégâts à Djoumassi, lieu de la manifestation sportivo-culturelle. Cyrielle Djemeni, une jeune femme installée à Garoua depuis 6 ans explique au micro de Radio Balafon que « ce n’est pas la première fois »  qu’elle vit ce spectacle.

Victor Ngango de la société de Télécommunications MTN en est impressionné.  « C’était la totale. En plein spectacle, on a dû vivre un moment incroyable. C’est tout le village qui est parti », déplore-t-il. Le  bilan est lourd.  Du matériel d’animation musicale a été perdu. Des chapiteaux détruits ainsi que les flying banners. La tristesse se lit sur le visage de cet encadreur de l’Institut Universitaire de la Cote qui a vu son stand dévasté. « C’était la deuxième fois que cela arrivait. La première fois, nous avons été surpris parce que notre stand n’a pas été véritablement touché. Hier c’était un peu plus fort. Nous avons constaté  beaucoup de dégâts à notre arrivée. L’eau est entrée et a détruit tout ce qu’on avait monté », raconte-t-il.

Haman Daniel, correspondant local de Balafon Média croit que ce phénomène n’était pas naturel. Il décrit des représailles mystiques. « Le site est enclavé. Ensuite nous sommes proches du Mont Tengeleng au pied du site du village Jézu. Enfin, nous sommes des Africains qui savons ce qui se passe quand il y a une manifestation. On va toujours voir les patriarches qui sont les « fali ». Nous devons aller voir ces vieux-là, leur donner à manger, les impliquer dans l’organisation », tente-t-il de convaincre.

 

Ecouter le reportage de Boris Bangtéké ici


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *