En ce moment

Titre

Artiste

Background

Hôpital Laquintinie : les médecins édifiés sur les notions d’accueil et d’humanisation

Écrit par sur 6 décembre 2021

C’est au cours d’une conférence qui s’est tenue le mercredi 01er décembre 2021 dans la salle de conférence Manaouda Malachi, dans l’enceinte dudit hôpital.

 

Hôpital Laquintinie de Douala 01/12/2021: le personnel soignant autour des participants à la conférence

Des applaudissements, des mots de félicitations et remerciements à l’endroit du panel. Le personnel médical l’hôpital Laquintinie est édifié sur la problématique de « l’accueil et de l’humanisation des soins ». Cinq personnalités sur le panel, dans salle de conférence Manaouda Malachi : Jean Jacques LENGUE MALAPA, le maire Douala 1er en qualité de modérateur, le Pr Marcelin NGOWE NGOWE second modérateur, et les exposants Cyrille BOJIKO, PDG de Balafon Média, Mgr Abbé Bernard HONA TONYE et Pr Callixte KUATE de l’hôpital Laquintinie.

Honneur est donné à l’homme de média. Dans son exposé sur « l’importance de l’accueil dans l’offre des soins », Cyrille BOJIKO insiste d’emblée sur la première impression vis à vis du patient : « l’accueil est le premier soin administré au malade. Vous n’avez jamais une deuxième chance de faire une première bonne impression », conseille-t-il. Le sens de l’humanisme est tout ce que prône le patron du groupe de presse Balafon, dans son allocution. « Soyez un humain qui répond au besoin d’un autre humain. La façon dont j’ai été accueilli (le patient), dit déjà quels soins j’aurais », souligne-t-il.

L’art de l’écoute est également présenté par le promoteur de média et expert en communication comme l’une des attitudes à adopter par les médecins et infirmiers. « Il faut écouter sans juger le patient. Vous n’êtes pas là pour juger, lorsqu’un patient s’exprime, il ne faut pas l’interrompre, ni interpréter sa pensée. Une bonne écoute rassure le patient », explique Cyrille BOJIKO. Pour l’expert,  l’adaptation du personnel médical aux patients est difficile à contenir : « Il faut s’adapter aux usagers et à leurs émotions. Il ne faut pas contrarier le patient. Il faut savoir gérer les impatients, les méticuleux, s’adapter à ce type de personnage », prodigue-t-il.

 

L’humanisation des soins

 

Sur « l’humanisation des soins, racines anthropologiques », Mgr Abbé Bernard HONA TONYE, met en avant le caractère humain comme justification du sens de la crainte de Dieu: « Pour être humain, il faut avoir la crainte de Dieu », résume-t-il. Sur l’angle de « l’humanisation des soins : facteurs de guérison » le Pr Callixte KUATE explique l’harmonisation entre l’accueil et l’humanisation. Une thématique élargie sur celle de Cyrille BOJIKO, qui ne manque pas de rappeler la sacralité de l’accueil comme endroit : « Vous devez courir vers le patient en détresse avec enthousiasme. Vous devez aménager un endroit absolument discret pour le recevoir. L’accueil est un endroit extrêmement sensible où n’entre pas n’importe qui, aussi sensible qu’une salle d’opération…», précise-t-il.

Cette conférence s’achève sur des propos rassurant du directeur de l’hôpital, le Pr Noël ESSOMBA qui estime que désormais « à l’hôpital Laquintinie, qui que vous soyez, lorsque vous arrivez, on vous prend en charge et ce, même ci vous n’avez pas d’argent ».

 

Joël FOKAM SANDIO


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *