En ce moment

Titre

Artiste

Background

  • Non classé

Fraude au Baccalauréat 2020, un élève de terminale du Lycée de Bangangté en prison à Yaoundé.

Écrit par sur 7 septembre 2020

Kévin NGASSAM élève en classe de Terminale C au Lycée de Bangangté est reproché d’avoir partagé l’épreuve dans les réseaux sociaux, il risque jusqu’à trois ans de prison. Son avocat s’indigne, alors qu’on n’est toujours pas fixé sur le sort réservé à ceux qui avaient fait fuiter les épreuves à partir du service de reprographie à Yaoundé.

4 autres sont aux arrêts dont le nommé Brandon, jeune étudiant en 5ème année à l’école nationale supérieure polytechnique de Douala (ex FGI). Brandon s’est fait arrêter le 5 août dernier à son domicile à Douala pour enquête par les agents de la CONAC et de la Police Judiciaire. Il a ensuite été transféré à la Police Judiciaire de Yaoundé où l’ont rejoint d’autres accusés en particulier celui qui avait envoyé le sujet dans le groupe whatsap dont il était l’administrateur. Pour le cas de Kévin, élève en classe de Terminale,  Il lui est entre autres reprochés d’avoir partagé une épreuve sur les réseaux sociaux.  La décision est celle d’un juge d’instruction du Tribunal de Première Instance de Yaoundé centre administratif. Gassam Noche Gervais Kevin, 18 ans l’un des mis en cause est élève en classe de terminale au lycée de Bangangté. Incroyable laisse entendre la clameur publique, qui s’indigne de ce que des responsables en service à l’Office du Baccalauréat du Cameroun, soient encore en liberté.  Pourtant l’enquête administrative instruite par le ministre des Enseignements Secondaires, Nalova Lyonga, avait permis de mettre la main sur 7 responsables de l’OBC présentés comme auteurs et complices de la fuite des épreuves, ils avaient d’ailleurs écopés de 3 mois de suspension.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *