En ce moment

Titre

Artiste

Background

  • Non classé

Frais d’APEE: les parents d’élèves en colère à Loum

Écrit par sur 21 octobre 2021

Alors que les frais d’APEE (Association des Parents d’Élèves et Enseignants) sont désormais fixés au plafond de 25000 FCFA par la ministre des enseignements secondaires, Nalova Lyonga, certains établissements continuent d’imposer aux parents des taux au dessus de la norme. En colère, les victimes réclament des explications.

 

Le bilan fait déborder le vase

 

Les parents d’élèves du lycée Bilingue de Loum ont manifesté leur indignation le mercredi 20 Octobre 2021, suite aux frais jugés illégaux d’APEE, taxés par les responsables de cet établissement public. De 27500 FCFA à 33000 FCFA, l’intervalle d’exigence varie en fonction des classes. Ces frais qui en principe sont répartis entre les besoins de l’établissement, qui eux sont soumis au comité directeur, devraient être divisés par le nombre d’élèves pour obtenir le taux fixe de chacun. Seulement, le constat est tout autre au lycée Bilingue de Loum. Les reçus issus des frais exigibles au prix de 7000 FCFA ne portent pas la signature du président de l’association. <<Ils nous ont réclamé 33000 FCFA des frais, nous avons payé. Aujourd’hui,on constate qu’il n’y a pas la signature du président de l’APEE. Toujours dans l’établissement,ces mêmes responsables nous ont réclamé 27500 FCFA et la même remarque a été faite.On exige des explications>>, s’irrite un parent d’élève en déroulant les reçus de ses enfants. Des montants qui sont cependant payés aux intendants, chose contraire aux textes qui voudraient que depuis 3 ans, le versement de tous les frais liés à l’enseignement secondaire soit effectif dans un compte bancaire. Ajouté à cela, les frais d’informatique sont payés à hauteur 5000 FCFA, pourtant la salle ne fonctionne pas.

 

Le sous-préfet dilue les tensions

 

Descendu sur les lieux pour apaiser le mécontentement des parents, Pascal Zoua le Sous-préfet de l’arrondissement, a suspendu l’Assemblée générale ainsi en cours et l’a reprogrammée pour le mercredi 27 octobre prochain, afin d’élucider les zones d’ombre.

Si la situation n’est pas encore résolue à Loum, le lycée Bilingue de Bepanda à Douala quant à lui, s’engage à rendre aux parents ce qui leur est du. Il s’agit du surplus perçu au dessus des 25000 fcfa exigibles par le Ministère de l’enseignement secondaire. Mais pour l’heure, aucune date n’est fixée pour ce remboursement.

 

Reportage Radio Laura Leuckeufack (Stg)


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *