En ce moment

Titre

Artiste

Background

Fête du 20 Mai : Cyrille Bojiko décoré !

Écrit par sur 20 mai 2024




Le PDG de Balafon Media savoure le moment

Le promoteur directeur général de Balafon Media a reçu ce matin à Douala, la distinction de Chevalier de l’Ordre National du Mérite Camerounais.

Ce sont le public et les humoristes réunis à la Place Saint David pour la 19ème édition de « La Nuit du Rire » qui en ont eu la primeur. Lors de l’hommage qu’il rendait au comédien Daniel Ndo alias « Oncle Ntsama » Cyrille Bojiko a annoncé qu’il sera décoré le 20 Mai de la distinction de Chevalier de l’Ordre National du Mérite Camerounais. Ce lundi, à la Place Besseke, le promoteur directeur général du Groupe Balafon Media a reçu sa médaille des mains du préfet du Wouri Sylyac Marie Mvogo.

Cyrille Bojiko entouré de collaboratrices

Le célèbre homme de média reçoit ainsi sa troisième distinction. Il s’est déjà fait accrocher sur la poitrine par le passé deux médailles d’honneur du travail en argent et en vermeil. Ces récompenses de l’Etat camerounais consacrent un parcours plutôt prestigieux et exemplaire de cet as du micro qui excelle aujourd’hui dans l’entrepreneuriat médiatique.

Cyrille Bojiko décoré par le préfet du Wouri Sylyac Marie Mvogo

 

D’abord employé de médias, Cyrille Bertrand Dountio Bojiko, s’est mis à son propre compte il y a 13 ans. Il connaît depuis un succès phénoménal avec le projet Radio Balafon. Cette antenne baptisée depuis peu « La Radio des Générations » est devenue l’une des plus écoutées du Cameroun. Elle rafle des distinctions et prix et s‘installe un peu plus dans le cœur des Camerounais.

Avec le gouverneur de la région du Littoral

L‘ « inarrêtable » et toujours inspiré Cyrille Bojiko, a donné un petit frère à son premier bébé, Balafon Télévision. Son géniteur entend en faire l’autre fleuron de l’entreprise prospère qu’il dirige. Une entreprise qui se fait aussi remarquer par l’organisation d’événements culturels d’envergure à l’instar des « Balafon Music Awards », « La Nuit du rire », ou encore « Balafon 7even Awards ». Tout ceci ne mérite-il pas reconaissance et récompenses ?


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *