En ce moment

Titre

Artiste

Background

Confusion :  Deux organisations musulmanes s’affrontent de nouveau au sujet de la date de la fin du Ramadan  

Écrit par sur 8 avril 2024




Le croissant lunaire

Le Conseil Camerounais du Croissant Lunaire (CCCL) et la Commission Nationale du Croissant Lunaire (CNCL) donnent aux fidèles des informations prévisionnelles contradictoires.

Les musulmans du Cameroun ne sont pas sûrs d’avoir la date exacte de la fin du jeûne du Ramadan de cette année. Les deux associations qui se disputent depuis plusieurs années le droit d’annoncer les dates de début et de fin de la période de pénitence viennent encore de se signaler en faisant des prévisions contradictoires.

Le Conseil Camerounais du Croissant Lunaire (CCCL), dans une note d’information datée du 1er Avril 2024 fait savoir que « la nouvelle lune marquant la fin du mois de Ramadan 1445 naîtra le lundi 08 Avril 2024 (29 Ramadan 1445) à 19h20 et ne sera visible qu’au soir du mardi 09 Avril 2024 (30 Ramadan) dans l’intervalle de 48 minutes séparant le coucher du soleil, qui aura lieu à 18 h29 à celui de la lune à 19 h 17. » Le CCCL ajoute que « par conséquent, le début du mois lunaire de Chawal 1445 est prévu le mercredi 10 Avril 2024 ». Il annonce pour le 8 Avril 2024 « un communiqué officiel ». Ce sera « après le déploiement de ses pôles régionaux et de l’Association pour l’Observation Astronomique « en vue de scruter le ciel ».

Pour sa part, la Commission Nationale du Croissant Lunaire (CNCL), reconnue par le ministère de l’administration territoriale demande aux musulmans du Cameroun et à ses points focaux dans les dix régions du pays de « scruter le ciel dans la soirée de mardi, 9 Avril 2024, pour la recherche de la lune devant marquer la fin du jeûne de Ramadan ». A la suite, il est précisé que « si le Croissant lunaire est aperçu au Cameroun en cette date, la fête aura lieu le mercredi 10 Avril 2024. Dans le cas contraire, le mois de Ramadan sera complété à 30 jours et la fête sera célébrée le jeudi, 11 Avril 2024 ».  La CNCL invite la presse « à se mobiliser autour de cet événement afin d’informer, en puisant à la bonne source, rapidement et correctement les fidèles musulmans sur la fin du jeûne de Ramadan au Cameroun ». Le moins qu’on puisse dire c’est que les fidèles musulmans sont dans l’embarras.

 

 


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *