En ce moment

Titre

Artiste

Background

CAN 2023 – HUITIÈMES DE FINALE : INHUMATION DES FAVORIS

Écrit par sur 31 janvier 2024




Par Charles Douglas NDEMBA

Bien malin celui qui aurait vu l’élimination des principaux favoris au stade des huitièmes de finale de cette CAN ivoirienne. Ils sont tous ou presque passés à la trappe. Le Sénégal tenant du titre, L’Égypte finaliste de la dernière édition, le Cameroun troisième place et le burkina faso 4e place. À cette liste on ajoute le demi finaliste de la dernière édition de la Coupe du Monde au Qatar, le Maroc qui est tombé devant une équipe d’Afrique du Sud redoutable avec un collectif bien huilé, une solidarité à toute épreuve et un maître à jouer penseur : Hugo Broos.

Après une première période à sens unique les Lions de l’Atlas qui attaquent, les Bafana Bafana qui défendent , les deux équipes vont aller à la pause avec le score de zéro à zéro.

Au retour des vestiaires, les sud africains se ruent d’emblée à l’attaque et ouvrent le score à la 57e minute de jeu grâce à MAKGOPA. Coup de tonnerre à San Pedro : le dernier représentant du Maghreb est sonné. 1-0, Walid Regragui décide de réagir et de jeter toutes ses forces dans la bataille, HARIT, KAABI et SAIBARI font leur rentrée .

Les assauts répétés vont finir par payer avec un penalty obtenu dans les ultimes minutes. Malheureusement Hachraf KAKIMI va mettre le ballon sur la barre transversale, le Maroc a laissé passer sa chance, les supporters se tiennent la tête à deux mains : c’est fini. Et l’Afrique du Sud va profiter et va inscrire un but sur un somptueux coup franc. MOKOENA bat Yacine BONO 2-0 : c’est la fin de parcours pour le Maroc qui complète la liste des Lions, rois déchus dans la jungle ivoirienne.

📸 RTBF

Dans l’autre rencontre de la journée, le Mali a surclassé le Burkina Faso 2 buts à 1 et s’offre un quart de finale épique avec le voisin pays organisateur la Côte d’Ivoire. Constat fait avant les quarts de finale tous les mondialistes sont déjà sortis de la compétition.

La CAN et ses scénarios n’en finissent plus de nous surprendre.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *