En ce moment

Titre

Artiste

Background

Budget 2024 : L’Etat va financer des projets dans le Wouri et la Sanaga-Maritime à hauteur de 76,5 Milliards de Francs CFA

Écrit par sur 16 janvier 2024




 

Le secrétaire général de la région du Littoral ouvre les travaux (Photo Wing Press Africa)

La présentation de la dotation de la circonscription financière Littoral 1 pour 2024 se déroule du 16 au 17 Janvier 2024 dans les services  du gouverneur de la région du Littoral. Les administrations concernées vont ainsi être renseignées sur leurs budgets respectifs.

76 milliards 500 Millions. C’est la somme que l’Etat entend débourser pour financer les projets dans la circonscription financière Littoral 1 (départements du Wouri et de la Sanaga-Maritime) en 2O24 La présentation du budget pour cette zone se déroule les 16 et 17 janvier 2023 dans les services  du gouverneur de la région du Littoral, à Douala. Les administrations concernées vont être renseignées sur leurs dotations à travers les exposés et les présentations prévues à cet effet. En plus des 76 Milliards 500 Millions de Franc CFA,  une enveloppe de 17 milliards est prévue pour la gestion locale de Littoral 1. 9 milliards iront au budget de fonctionnement tandis que 8 milliards seront affectés au budget d’investissement. L’opération est conduite par Albert Roland Koumda Ayissi, le chef de mission du ministère des finances.

Il annonce ainsi que la priorité sera accordée aux établissements scolaires et aux travaux routiers. Avec par exemple 100 Millions de Francs CFA à débourser pour aménager et équiper deux lycées de la ville de Douala. Les travaux. Ou encore la  réhabilitation de l’ancien  pont sur le Wouri, les travaux d’aménagement de la pénétrante Est de Diouala et la construction d’un second pont sur la Dibamba à hauteur de 15 Milliards de Francs CFA, la route régionale Edea –Dizangue (6 milliards CFA) et l’extension du réseau électrique à 36 milliards de Francs CFA.

Pour cette année le budget va connaître des innovations. Les principaux sont l’élaboration des plans d’engagements des dépenses,  l’éligibilité du paquet minimum aux dépenses exécutées  en régie d’avance pour faciliter à partir de 2024 l’accès à cette facilité très importante pour les élèves ou encore  la déconcentration des engagements et  des ordonnancements au niveau des délégués départementaux.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Continuer la lecture