En ce moment

Titre

Artiste

Background

Aménagement urbain : le MINHDU à la quête de 794 millions de FCFA auprès des bailleurs de fonds

Écrit par sur 26 mai 2022

Aménagement urbain, Yaoundé cherche sa voie de contournement. Près de 800 milliards de francs CFA, que le ministère de l’habitat et du développement urbain entend mobiliser pour la construction d’un linéaire de 92 km. Objectif principal, fluidifier la circulation dans la cité capitale, et partant, améliorer la physionomie de la ville, tout en limitant les dégâts liés aux accidents. Une ambition qui à peine envisagée, suscite déjà de l’espoir auprès des populations. 

 

Un aménagement urbain attendu avec impatience.

Le Cameroun via le ministère de l’Habitat et du développement urbain vient de faire les yeux doux à l’Union Européenne et ses multiples bailleurs de fonds pour le financement de la voie de contournement de Yaoundé qui permettra de désengorger la capitale et faciliter la circulation dans la ville. Les habitants de la capitale politique du Cameroun, débordent déjà d’impatience. C’est le cas de désiré Eboa, un usager du tronçon Nkozoa – Olembe centre ville qui affirme que :  » Pour aller à l’Ouest, on passe ici, pour aller au Nord en passant par Obala on passe par ici. Vous voyez donc à un moment, le vendredi on ne peut pas circuler.  Il y a des grumiers pour la Centrafrique. Et tout cela cause trop d’accidents. Vous pouvez faire une heure de temps à l’entrée de Yaoundé entre un Nkozoa et Olembe alors que vous êtes déjà arrivés. Et c’est la même chose pour laquelle on souffre en Mvan. Si on boucle réellement les sorties de Yaoundé, on voit que Yaoundé deviendra vraiment la capitale ».

Bonne nouvelle au pour germain Essomba, un habitant de l’entrée Est de la ville de Yaoundé. «  Je suis habitant du côté de Nkoabang. Ce projet est le bienvenu pour les populations de la Mefou Afamba. J’ai entendu que ça va aussi passer derrière Simbok, nous souhaitons de tout cœur que ce type de projet aboutisse« . A-t-il déclaré.

Une voie de contournement contre les accidents de la circulation 

Au delà de la décongestion, ce projet qui aidera à faciliter les échanges entre les pays de la sous région Afrique centrale vise aussi à freiner les accidents. Claude Patrick Mekinda directeur des opérations Urbaines au ministère de l’Habitat et du développement urbain explique :  « Actuellement, nous avons le viaduc qui vient du port de Kribi pour rejoindre les villes comme Ndjamena ou alors la République centrafricaine qui passe par le Centre de Yaoundé. Nous vivons donc de très forts embouteillages à la sortie de la ville. Nous avons des accidents. Alors la voie de contournement nous aidera à réduire ces embouteillages, parce que le trafic sera dévié « .

Près de 800 milliards de FCFA, c’est la cagnotte qu’il faudra déployer pour la construction de ce linéaire de 92km

 

Reportage Radio Elthon Djeutcha


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *