En ce moment

Titre

Artiste

Background

Alerte: Le Cameroun occupe le troisième rang des pays les plus affectés par les paysages et terres dégradés

Écrit par sur 24 mars 2022

« 350 million d’hectares de paysages forestiers et de terres dégradées sont dans le monde nous constatons que cette dégradation affecte plus de 3 milliards de personnes dans le monde« . Derboise Bitga chargée d’études assistant n°2 à la direction des forêts.

 

Plus qu’un signal, c’est une alarme environnementale. sur ces 350 millions d’hectares de paysages forestiers et de terre dégradés, le Cameroun occupe le troisième rang des pays les plus affectés, avec 20 millions d’hectares au niveau de la zone forestière et 10 millions d’hectares au niveau de la savane humide. Derboise Bitga chargée d’études assistant n°2 à la direction des forêts explique quelques pratiques:  » Les feux de brousse, les mauvaises pratiques agricoles, parce qu’il faut couper les arbres pour pouvoir mettre les plantations au sol. il y a aussi surpâturage et l’urbanisation anarchique ».

 

Une action de l’homme cette fois positive, qui pourrait aider, c’est celle par exemple de l’ ONG W.E.S.D qui milite pour la limitation du réchauffement de la planète par le concept dizaine écolo, dont le cœur de cible est la jeunesse. Rendu à sa 2e édition, ce programme est axé autour de la gestion durable des déchets urbains, des rébus forestiers et la régénération des forêts. Angelo Twely coordonnateur WESD précise: « Le programme dizaine écolo pour être complet est une initiative qui met au cœur de l’opération les élèves des lycées et collèges. On voulait voir tout simplement pratiquer les gestes ecolo. Que ça ne soit plus les mêmes poubelles ou tout est déposé en vrac. Ils ont 5 mois pour essayer d’amener leurs camarades à le faire. l’autre aspect c’est être capable de mettre un plan, une graine dans un sachet, l’arroser, patienter et de voir un plan germer pour qu’après ils puissent reboiser« .

 

Ce reboisement pourra aussi aider à absorber, les tonnes de dioxyde de carbone, dont les taux d’émission, vont croissants au Cameroun, Confie Philippe Missi Missi ingénieur No 1 suivi du climat au ministère de l’environnement. Philippe Missi Missi Ingénieur N°1 suivi du climat au ministère de l’environnement annonce un spectre plus grave: « D’ici 2030, les émissions du Cameroun vont passer d’environ 40 milliards de mégatonnes de CO2 à 110 milliards de mégatonnes de CO2 équivalent par an. L’objectif est de réduire en 2030 ces émissions de 35 % pour pouvoir passé pratiquement autour de 75 milliards de mégatonnes de CO2 équivalent par an« .

De quoi ramener les voyants rouges au vert. Surtout que le Cameroun a réaffirmé lors de la Cop 26 à Glasgow en 2021, son engagement à participer activement, à limiter la hausse de la température mondiale, à 1,5 degré.

 

Elthon Djeutcha


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *