En ce moment

Titre

Artiste

Background

Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Niger et le Mali quittent la CEDEAO

Écrit par sur 29 janvier 2024




Logo CEDEAO

 

Les trois pays ont annoncé cette importante décision dans un communiqué publié le 28 Janvier 2024. Ils émettent plusieurs  griefs contre l’organisation ouest-africaine accusée notamment de ne pas les soutenir dans la guerre qu’ils mènent contre  le terrorisme et l’insécurité.

Le trio Ouest-africain Mali-Niger-Burkina Faso fait encore parler de lui. Ces trois pays, engagés dans un processus d’émancipation vis-à-vis de l’occident a annoncé le 28 Janvier 2024 via un communiqué conjoint leur retrait de la CEDEAO.  Ils « constatent avec beaucoup de regrets, d’amertume et une grande déception » que la CEDEAO,  fondée en 1975, « s’est éloignée  des idéaux de ses pères fondateurs et du panafricanisme ».

Les trois pays reprochent à l’Organisation de n’avoir pas porté assistance à leurs Etats dans leur lutte contre le terrorisme et l’insécurité.  Ils dénoncent une « posture irrationnelle et inacceptable » s’agissant des sanctions prises par la CEDEAO en représailles de leur décision de prendre leurs  destins respectifs en main.  « Toutes choses qui ont davantage fragilisé les populations déjà meurtries par des années de violence imposée par des hordes terroristes instrumentalisées et téléguidées », soulignent les trois pays engagés sur la voie du panafricanisme.  

« Face à cette situation qui perdure, Leurs Excellences Le capitaine Ibrahim Traoré, Le Colonel Assimi Goita et Le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, respectivement chefs d’Etat du Burkina Faso, de la République du Mali et de la République du Niger, prenant toutes leurs responsabilités devant l’histoire et répondant aux attentes, préoccupations et aspirations de leurs populations, décident en toute souveraineté du retrait sans  délai, du Burkina Faso, du Mali et du Niger de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest », font-ils savoir.

Voici le communiqué des pays démissionnaires      


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *