Douala : l’impossible défi de Mbassa Dine sur les trottoirs

Written by on 2 mars 2021

Le maire de la ville vient de lancer une opération qui vise à terme à déguerpir les emprises et les abords des chaussées occupés par les commerçants dans la ville de Douala. Mission impossible au vu des habitudes bien installées

« Restaurer les trottoirs au piétons », c’est le nom de baptême choisi à la mairie de la ville de Douala pour désigner la campagne qui vise à libérer les routes de la ville des occupants illégaux qui y exercent diverses activités commerciales. Dans un communiqué signé le 26 février 2021, le premier magistrat de la ville Roger Mbassa Ndine informe l’opinion que l’opération sera lancée dans les « prochains jours », sans plus de précision.  En prélude à l’opération proprement dite, une équipe de jeunes enquêteurs devra sillonner les artères pilotes que sont les rues des quartiers Bonanjo, Bonapriso et certains Boulevards du quartier Akwa, comme les Boulevards de la Liberté, de la République et l’Avenue du 27 août. Il sera question pour eux de sensibiliser les occupants des trottoirs concernés pour espérer obtenir leur coopération.

D’office la tâche ne pourra pas être facile, les habitudes de l’occupation des trottoirs étant bien installées dans la ville de Douala, où les occupants en sont arrivés à s’approprier de fait ces espaces et considèrent désormais toute tentative de les déguerpir comme une agression. Au mieux, ils pourront quitter si en face la mairie leur propose un autre endroit où ils devront s’installer pour continuer à faire leur commerce. Quelques-uns d’entre-deux rencontrés au lieu-dit marché chinois dans le quartier Akwa par le reporter de Balafon Media, sont catégoriques : « je suis à la Douche depuis pratiquement 15 ans, en tant que commerçant. Cette opération est bien pour permettre que les piétons puissent circuler librement. Mais compte tenu du fait que les commerçants ont déjà pris les devants pour occuper ces espaces à cause du chômage, si on pouvait avoir un endroit où recaser les gens, il serait mieux, mais notez que c’est par que-faire que nous sommes sur le trottoir », confie Guy Martin Mbongué.

Après les enquêtes, que va-t-il se passer ? Pour le moment pas de lisibilité. Une source proche de la mairie a indiqué à Balafon Media que l’opération sera conduite par le 1er adjoint au maire de la ville Jérémie Sollè, et ce dernier devra donner une conférence de presse dans les prochains jours pour édifier davantage l’opinion. Déjà, on pense au recasement de ceux qui seront déguerpis, et de sources officieuses, un espace marchand sera construit au quartier Makea à cet effet. Les occupants des différents trottoirs accepteront-ils d’y aller, la réponse à cette question reste le grand défi de l’opération

RT

 

 

 


Avis des lecteurs

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Les champs requis sont indiqués *



Current track

Title

Artist