Douala : affrontement entre les conducteurs de moto taxi et des agents de contrôle

Written by on 2 mars 2021

Le marché Mboppi à Douala a été le théâtre de violents affrontements mardi 02 mars 2021 dans la matinée, entre les conducteurs des moto taxi et des agents de contrôle. L’incident a perturbé la circulation déjà très dense à ce niveau, créant des embouteillages. Les éléments de la brigade de gendarmerie de Mboppi ont dû intervenir pour rétablir l’ordre.

Les conducteurs de moto taxi contestaient la manière brutale avec laquelle ils sont interpellés. Les agents de contrôle, soupçonnant le refus d’obtempérer, sautent littéralement sur eux et se saisissent de leur guidons, causant parfois des chutes. « La première provocation, c’est la manière d’interpeller, on n’interpelle pas un usager comme si c’était un voleur, quand vous vous mettez à courir derrière les conducteurs de moto pour le contrôle, ce n’est plus sérieux du tout, c’est de là que par la révolte, et des jets de pierre. J’ai vu des agents molester des conducteurs de moto, et même des passants ont subi des coups et blessures alors qu’ils n’avaient rien à voir, les commerçants aussi qui avaient peur de perdre leurs marchandises, ont fermé boutique », témoigne un passant qui a vécu la scène.

la rue déserte après les affrontement

Selon un cadre de la mairie de la ville de Douala, une opération de contrôle des permis de conduire a été initiée dans la ville de Douala par le préfet du Wouri Benjamin Mboutou depuis peu, menée sur le terrain par une commission intersectorielle mixte composée des agents de la police municipale, des agents de la délégation régionale du ministère des transports et des éléments de la force de l’ordre. Elle a pour mission d’interpeller tous les conducteurs des motos ne détenant pas cette pièce essentielle et de conduire l’engin à la fourrière municipale. Les contrevenants devraient alors payer d’abord les frais de formation pour l’obtention du permis de conduire et se former, avant d’entrer en possession de leurs engins.

Une opération que les conducteurs de motos taxi n’accueillent pas avec joie. Le désordre urbain qui a fait son nid dans la ville leur a fait croire, avec le temps, qu’ils n’étaient pas obligés de respecter la loi. « Le citoyen est toujours réfractaire à la discipline », s’indigne une autorité municipale de la ville, qui explique que des situations pareilles sont prévisibles quand on connait la mentalité des usagers de la route.

La Rédaction 

 


Avis des lecteurs

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Les champs requis sont indiqués *



Current track

Title

Artist