Routes urbaines: Douala bat ses pavés.

Written by on 9 janvier 2021

 

Cette technique est de plus en plus utilisée dans l’aménagement de la voirie urbaine de la capitale économique.

Des rues grises et propres c’est ainsi que se présentent désormais de nombreux recoins de la ville de Douala, qui par le passé reflétaient le désert et le sous développement. Aujourd’hui, la politique de la pose des pavés est vulgarisée, si bien que, dès lors qu’un chemin commence à se creuser,  Ça y est!  Des tonnes de pavés débarquent à la rescousse. Ce qui n’est pas pour déplaire aux habitants et usagers de la route qui hument une odeur de modernisation.

Kathy Bebey <<Avant l’arrivée des pavés, il y avait tellement de poussière et de boues après la pluie. Maintenant, on peut s’habiller et sortir propre. Je suis plus à l’aise parce que ça apporte un peu de développement dans le quartier. Il y’a des commerce qui se développent autour de nous et on vit mieux. >>

Au fin fond du quartier Akwa dans le premier arrondissement de la ville de Douala, se trouve un vieillard ayant une trentaine d’années de vécu dans la zone, qui a encore dans ses pensées, le piteux état dans lequel se trouvait la route au bord de laquelle se situe sa maison, et c’est avec fierté qu’il estime que ces pavés valent plus que le bitume qui se dégrade à vive allure.

Ike Ewane <<À l’époque, il y’avait un gros trou devant moi. Devant ma maison même, on versait les ordures là et je devais rembler tous les jours. Aujourd’hui, je respire du bon vent, les pavés ont tout changé  Je préfère même les pavés dans toute la ville de Douala maintenant>>

Si les habitants de la capitale économique Douala rêvent d’une ville toute en pavés pour une durabilité des routes,  cet expert en plein chantier sur la route dite << pont Bonabassem>> nous vente leurs mérites.

<<En effet, il y’a des zones où les pavés ont plus de résistance que le bitume, ça dépend de l’étude du sol. >> Doris Takougang, ingénieur

Composé de sable gros grain et de graviers, le pavé apporte de l’éclat à la route mais le travail qui mène à ce résultat n’est pas de tout repos,  car, il faut manier et aligner chaque pièce avec expertise, pour éviter les dénivellations,  sinon,  on recommence à zéro.

<< Le travail avec les pavés, c’est comme avec les carreaux, on les place pièce par pièce avec délicatesse pour un beau travail et ça prend tellement plus de temps.  Alors que le bitume, il y’a une machine qui peut étaler sur des km. >>

 À côté de la manipulation délicate et de la beauté qu’apportent ces petites briques,  il y’a qu’un entretien minutieux est nécessaire.

<< Sur les pavés, un nettoyage/balayage est très important, et cela se fait avec une machine. Parfois l’arrosage aussi est impératif, mais uniquement en saison sèche sinon cela abîme les pavés et la terre remonte. >>

 Et parfois, puisque les routes ne sont pas refaites mais juste réadaptées,  l’on se retrouve avec des routes,  mi bitume,  mi pavés.

 

CASSANDRA BEGOUDE


Avis des lecteurs

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Les champs requis sont indiqués *



Current track

Title

Artist