Politique : PCRN, une déconvenue qui fâche.

Written by on 8 décembre 2020

Cabral Libii réajuste les leviers de sa machine dans le Nyon et Kellé.

Le président du PCRN abroge les mandats des comités d’arrondissement dans le département du Nyon et Kele. C’est l’essentiel d’une décision prise hier par Cabral Libi, député à l’assemblée nationale, qui maintient pourtant les bureaux des comités de base et sous comité d’arrondissement. La décision intervient au lendemain de la tenue au Cameroun, de l’élection régionale. Election au cours de laquelle le parti camerounais pour la réconciliation nationale a perdu la confiance de 31 de ses conseillers dans le Nyong et Kellé dans la région du Centre. Parti avec 128 conseillers municipaux, le PCRN régresse avec seulement 97 suffrages. Il faut surtout rappeler que ce Département du fait des origines du président du PCRN était théoriquement prenable en raison de son grand nombre de conseillers comparé au RDPC qui en avait 3 de moins.

Alors que les vents des contestations électorales son légion en Afrique en général et au Cameroun en particulier depuis peu, le PCRN n’entend pas introduire le moindre recours. D’ailleurs, face à leur échec à cette élection régionale dans le Nyon et kellé, le président du PCRN Cabral Libi a laissé entendre qu’il ne perdra pas son temps à accuser le RDPC pour leur défaite. Cette défaite dans le Nyon Ekellé, qui pour lui, explicite mieux la réalité selon laquelle l’on a passé l’étape des votes ethniques dans ce coin du pays.

 

Zavier Raoul ELONG

Tagged as

Avis des lecteurs
  1. Paul TCHONANG   On   8 décembre 2020 at 16h14

    Balafon FM « La voix des sans voix »
    Merci pour vos articles très édifiants sur l’actualité du Cameroun 🇨🇲 en temps réel et même international.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Les champs requis sont indiqués *



Current track

Title

Artist