Cameroun : Election régionale 2020, encore des morts pendant le scrutin.

Written by on 7 décembre 2020

Le scrutin est désormais derrière les camerounais qui viennent de vivre un moment historique qui marque l’accomplissement de la mise en place du processus de la décentralisation.

10236 Conseillers municipaux et 14002 chefs traditionnels à travers le pays sont passés aux urnes hier 6 décembre pour le vote de 700 délégués de département et 200 représentants du commandement traditionnel devant siéger aux conseils des régions au Cameroun. Cette élection qui achève la mise en place du processus de décentralisation s’est déroule sans heurt à en croire le MINAT Paul Atanga NJI « conformément aux textes en vigueurs, le scrutin a débuté dans le 270 bureaux de vote à 8 heures et a pris fin à 18 heures…A l’heure qu’il est, le ministre de l’administration territoriale peut dire avec certitude que l’élection des conseillers régionaux s’est déroulée dans la sérénité, le calme et la tranquillité . ».

Tranquillité dans les bruits des armes

La tranquillité dont parle le ministre de l’administration territoriale, c’est sans compter les quelques faits documentés qui semblent remettre en doute les propos du patron de la territoriale. C’est le cas du décès de nomme Encho Elias Ambi, Commandant des Douanes à la retraite et conseiller municipal de Widikum, a été froidement assassiné ce dimanche par des terroristes vers Alabukam, dans la Région du Nord-Ouest. Il rentrait de Mbengwi où il a exercé son droit de vote, dans le cadre des premières élections régionales. Toujours dans la région du Nord Ouest, deux hommes de Dieu sont sous soin intensifs, après que leur véhicule ait essuyé des coups de feu des présumés séparatistes. Le révérend père Anthony Viban et un séminariste était en route pour la localité de Alahtening pour une célébration de messe quand ils ont été attaqués à Mile Seven Akum par des hommes non identifiés, qui ont laissé le pare brise de la voiture complètement abîmé. Un autre drame cette fois dans le grand nord, c’est un chef traditionnel de 2e degré Bernard Bamanga, lawane de Touroua Doumdey, département de la Bénoué qui décède dans un bureau de vote après avoir accompli son devoir civique.
Notons que les résultats de ces élections régionales sont attendus d’ici mercredi.

 

Zavier Raoul ELONG


Avis des lecteurs

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Les champs requis sont indiqués *



Current track

Title

Artist