FECAFOOT- LFPC DIVORCE acté, la fifa dépassée

Written by on 19 novembre 2020

La crise qui gangrène le football camerounais actuellement semble être l’une des plus importantes que ce football si fier à travers les exploits des lions indomptables n’ait jamais connues. La fédération en total porte à faux avec la ligue de football professionnel est aujourd’hui en passe de créer un chaos.

 

Le football  vecteur d’unité et de rassemblement est aujourd’hui, l’un des plus mauvais exemple du vivre ensemble prôné par le chef de l’Etat son excellence Paul Biya. Les présidents de clubs sont divisés, Seydou Mbombo Njoya le président de la fédération camerounaise de football et le général Pierre Semengue président contesté de la ligue de football professionnelle du Cameroun se regardent en chien de faïence pour un seul et unique résultat, le football sur le terrain a disparu, les équipes ont pourtant déjà repris le chemin des entrainements et ce depuis belles lurettes. Une situation qui perdure sous le regard hagard de la fédération international de football association  qui a promis de dépêcher au Cameroun une mission pour la résolution de ce litige. Ça urge, car pendant ce temps les deux instances ont programmé chacune son championnat, le début pour la FECAFOOT prévu pour le 22 Novembre prochain, la suite pour la LFPC prévu pour le 21 Novembre.

 

Un chaos total qui pour notre analyste des questions de sport Charles Mongue Mouyeme est Nourrit par la FIFA: < <En fait le vrai problème c’est que la FIFA s’est tellement comprise au Cameroun quelle ne sait plus sur quel pied danser. Quelle écrive même encore à la FECAFOOT aujourd’hui après cette normalisation, c’est honteux qu’elle demande à venir faire des missions au Cameroun. Et les gens qui croyaient que c’était un géant qui a des personnes qui ont une intelligence supérieure sont entrain de constater que ce sont des pauvres humains mortelles corruptible etc > >.

L’instance faitière du football mondial qui aurait donc perdu toute crédibilité au pays de Samuel Eto’o, serait mal placée pour résoudre un problème qui peut trouver des solutions en interne, entre camerounais. C’est la pensée de notre analyste des questions de sports qui avait d’ailleurs fait la proposition aux dirigeants du sport au Cameroun de tout interrompre pour reprendre à zéro < <Moi depuis 2013 que ces petits procès ont commencés, j’avais suggéré que le ministre écrive à la FIFA que le Cameroun se retire de la fédération pendant 2 ans pour organiser son Football. A ce moment le ministre aurait retirer l’agrément à cette FECAFOOT là parce que cela avait l’avantage d’éteindre toutes ces affaires, les procès au TAS > >.

Dans moins de 2 mois le championnat d’Afrique des nations aura lieu au Cameroun avec probablement des joueurs qui auront zéro match de championnat dans les jambes, une fédération en lambeaux empêtrée dans des interminables procès qui lui coutent de faramineuses sommes et une ligue qui n’a d’existence que la foi d’un homme. Tout arrêter et prendre à zero serait visiblement une bonne cure

 

Charles Douglas NDEMBA


Avis des lecteurs

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Les champs requis sont indiqués *



Current track

Title

Artist