La violence au cœur de la Justice.

Written by on 11 novembre 2020

Des cris, du gaz lacrymogène, des bousculades, causant ainsi deux blessés, des avocats actuellement en soins sanitaires, c’est le théâtre désolant qui s’est déroulé hier au tribunal de première instance de Bonanjo ici à Douala. Et pourtant, à la base, un mouvement de soutient à leurs confrères accusés d’abus de confiance, d’escroquerie et outrage à magistrat, comme explique Me MBELLA, Avocat au Barreau du Cameroun.

 

<< Des confrères ont été interpellés depuis jeudi 05 novembre dernier, sans être signalés. Ce n’est qu’hier qu’on l’apprend et on tente de faire le blocus mais les gendarmes ont reçu l’ordre de foncer sur tout ce qu’ils voyaient,  et ils nous ont foncé dessus. >>

 

Une triste et désastreuse scène dont la cause semble être une tentative de corruption.

<< En réalité, ils ont eu un client à l’époque qui leur a remis 3 millions de Francs Cfa, afin qu’ils s’entendent avec la juge et réduisent sa peine. Sauf que la juge n’a jamais reçu l’argent. Une fois qu’elle a eu vent de l’histoire, pour n’avoir rien eu, elle a rallongé la peine à 18 ans, or il avait déjà fait 18 mois en prison. >>

 

L’affaire concernant les accusés a été mise en délibéré pour le 28 novembre prochain. Que faire, quand la loi est violée par les hommes de loi … ?

 

Cassandra BEGOUDE


Avis des lecteurs

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Les champs requis sont indiqués *



Current track

Title

Artist