Inscription sur les listes électorales: Maurice Kamto signe son retour

Written by on 17 juillet 2020

En politique, c’est l’annonce qui fait couler beaucoup d’encre et de salive. L’homme politique Maurice Kamto qui invite les populations à s’inscrire sur les listes électorales. Une invitation qui laisse transparaître que le MRC, le mouvement pour la renaissance du Cameroun va participer à la prochaine échéance électorale.

Relayé sur les réseaux sociaux où on peut lire inscrivons-nous massivement sur les listes électorales, les inscriptions cette année prennent fin le 31 Août avec au-dessus du message une image du président du mouvement pour la renaissance du Cameroun. Même s’il faut reconnaître que le deuxième lors des dernières élections présidentielles avait uniquement demandé à ses militants de ne pas aller au vote lors du double scrutin municipales et législatives et non une abstention aux inscriptions aux listes électorales. C’était en novembre 2019 au cours d’une conférence de presse organisée à Yaoundé en ces termes.

 

« Le MRC appelle les Camerounais à ne pas aller voter et à rester chez eux le 9 février 2020 afin de ne pas cautionner les élections qui ne ramèneront pas la paix dans notre pays », déclarait Maurice Kamto. Aujourd’hui les temps semblent avoir changé et la vision avec. L’ancien détenu de l’université carcéral de kondengui à Yaoundé selon des sources dignes de foi, est lancé vers la constitution d’une base militante solide ayant constaté que la popularité ne gagne pas une élection mais c’est bien un électorat qui confère une légitimité aux sorties des urnes. Maurice Kamto a la première impression aurait donc abandonné le combat du hold-up électoral ou il revendiquait une victoire aux dernières élections présidentielles. Seulement cet appel aux inscriptions aux listes électorales ne dévoile pas la cible de l’élection visée. Le MRC est-il passé a autre chose que le holdup électoral ? Le professeur Maurice Kamto abandonne t’il la politique de la chaise vide ? Des interrogations qui trouveront des réponses Les prochains jours, il ne nous reste plus qu’à attendre la prochaine échéance électorale…

 

Charles Douglas NDEMBA


Avis des lecteurs

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Les champs requis sont indiqués *



Current track

Title

Artist