400 ex-combattants bénéficient du centre national de désarmement, démobilisation et réintégration

Written by on 29 juin 2020

Plus de 400 ex-combattants des deux régions anglophones et de l’Extrême-Nord en conflit ont déjà bénéficié du soutien du centre national de désarmement, démobilisation et réintégration.

S’exprimant récemment, le coordinateur national des centres FAI YENGO FRANCIS a déclaré que le centre de BUEA compte désormais 100 ex-combattants, 115 à BAMENDA et 144 à MORA. Il a cependant évoqué certains des problèmes rencontrés. Pour lui, au centre de BUEA il y a eu un afflux lent d’ex-combattants, un rythme qui s’explique du fait que certains d’entre eux ont peur d’être un point de cible de leurs anciens collègues. A BAMENDA, la question de l’espace a été résolue par le gouvernement en mettant à disposition 14 hectares de terrain autour de l’aéroport de BAFUT.

Pour mémoire, il y a deux semaines, le coordinateur régional du centre de désarmement de BAMENDA, SIXTUS GABSA, avait annoncé la réintégration de 32 séparatistes repentants. Ce qui s’inscrit dans la volonté du gouvernement de faciliter le retour à la normale dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Radio Balafon


Avis des lecteurs

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Les champs requis sont indiqués *



Current track

Title

Artist