En ce moment

Titre

Artiste

Background

19ème édition de La nuit du rire : Un diner mémorable !

Écrit par sur 16 mai 2024




Les humoristes au diner offert par Balafon Media

Le gros du contingent des humoristes s’est retrouvé hier soir au restaurant « La petite villageoise » pour une veillée d’armes particulière.

21 heures ce 15 Mai 2024 à Douala. Nous sommes au quartier Akwa, plus exactement au restaurant « La petite villageoise ». Les humoristes venus animer la 19ème édition sont presque tous là. Ils sont autour de la grande table rectangulaire placée dans coin du réfectoire. Ils sont déjà 13. Markus et Ndeffo Premier rejoignent le reste du groupe dont les membres se côtoient dans une belle ambiance.

Ils sont là pour le dîner. Ce moment qui leur permet de se retrouver pour les uns, faire connaissance avec les anciens. Ils devisent, plaisantent, rient, buvant de temps à autre un verre de jus naturel. L’on peut entendre des « joyeux anniversaire », « happy birthday » destiné à un membre du groupe.

L’atmosphère est parfumée par les odeurs qui sortent des cuisines d’ Anne Kingue, la propriétaire de « La petite villageoise ». Les invités spéciaux se régalent des plats de eru, ndolè, riz, sangha et d’autres merveilles culinaires de chez nous. Pour le plus grand bonheur de la restauratrice. « Je me sens privilégiée de recevoir l’équipe de Balafon avec les meilleurs humoristes du Cameroun. Nous nous sommes battus pour leur offrir les meilleurs plats de chez nous », confie Madame Kingue.

Le buffet attend les humoristes

 

Les hôtes ont apprécié l’initiative de ce dîner. Ils saluent l’idée du groupe Balafon Media. « C’est un moment important dans la mesure où on rencontre des personnes que l’on ne connaissait pas. Ça crée aussi beaucoup d’affinités. C’est une bonne idée de faire que les gens se rencontrent avant le spectacle », apprécie Jeanne Mbenti. Elle se dit heureuse de retrouver son collègue Super Dongmo.

Ndeffo Premier a savouré ces moments sans réserve. « Partout où il y a la nourriture, je me sens bien. Partager un plat avec les frères, c’est quelque chose de bien. Je ne suis pas surpris parce que quand on parle de « La nuit du rire », c’est la consommation, c’est la joie, le vivre-ensemble », lance-t-il avant de rejoindre le bus qui va le ramener en compagnie des autres vedettes de l’humour à l’hôtel Vallée des Princes, le lieu d’hébergement choisi par le comité d’organisation. Tous vont se reposer avant d’entamer la journée décisive.            

 

              

 

 


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *